Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jean François Duchamp

Ce blog vous fait partager mes goûts et mes découvertes artistiques, musicales, humaines et spirituelles.

Publié le par Jean François Duchamp

On parle souvent des destruction lors des guerres en en Afghanistan, en Syrie, en Irak...mais que n'avons nous pas  détruit en France ! Après la Révolution Française, personne n'a su prendre ses responsabilités, ni l'Etat, ni la commune, ni les habitants...et cette abbatiale exceptionnelle est devenue une carrière de pierres. On a peine à  y croire !

Fondée en 910 par Guillaume le Pieux, elle est placée directement sous la protection du Pape. Son abbé jouit d'un rôle de médiateur entre les pouvoirs politiques et le pape. Elle est à la tête de 1400 dépendances. C'est dire son importance. mais  elle est un colosse aux pieds d'argile. Elle est démantelée en 1798 et il ne reste plus que la tour du transept sud qui donne une belle idée des proportions de cet édifice aussi grand que St Pierre de Rome. Quel gâchis... et quel chef d'oeuvre disparu.

Dans les  locaux abbatiaux, est installée la célèbre école d'ingénieur de Cluny.

 

Vue de Cluny ( à droite, la tour sud restante)- maquette de l'abbatiale-vue la tour du tranepts sud restante.
Vue de Cluny ( à droite, la tour sud restante)- maquette de l'abbatiale-vue la tour du tranepts sud restante.Vue de Cluny ( à droite, la tour sud restante)- maquette de l'abbatiale-vue la tour du tranepts sud restante.

Vue de Cluny ( à droite, la tour sud restante)- maquette de l'abbatiale-vue la tour du tranepts sud restante.

Commenter cet article

Elisabeth 24/08/2017 14:05

c'est un bel enseignement de l'histoire de l'Eglise. Lorsque les pères abbés de Cluny ont choisi la richesse (cf palais abbatial construit dans le parc qui est maintenant l'hotel de ville) leur monastère et leur influence ont commencé à dégringoler jusqu'à effectivement destruction quasi complète. "vous ne pouvez pas servir deux maitres à la fois..." nous a dit le Christ,ils l'avaient oublié mais les évenements nous le rappellent.
Elisabeth

Jean François Duchamp 29/08/2017 23:55

Merci pour votre commentaire JFD

Articles récents

Hébergé par Overblog