Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jean François Duchamp

Ce blog vous fait partager mes goûts et mes découvertes artistiques, musicales, humaines et spirituelles.

Publié le par Jean François Duchamp

Sur le réseau national RCF, journée spéciale avec les Petits Chanteurs à la Croix de Bois.

Depuis deux ans, les Petits Chanteurs à la Croix de Bois ont posé leurs valises à Autun ( Saône et Loire). ils sont abrités par la Maîtrise de la Cathédrale.

C'est un nouveau départ.

Placés sous la direction du maître de chapelle de la Cathédrale d'Autun, Hugo Gutierrez, ils continuent cette tradition plus que centenaire.

De 14 h à 15 h : l'Echappée Belle en musique" avec Virginie Marze et Jean-François Duchamp, producteurs à RCF avec des interviews de Hugo Guttierez et de son assistante Marie Noëlle Mougeot.

de 21 h à 22 h Concert des Petits Chanteurs à la Croix de Bois sous la direction de Marie Noëlle Mougeot. Diffusion en différée du concert donné à l'Eglise des Invalides à Paris le 30 mars 2016 sous l'égide la fondation St Matthieu.

Bonne écoute pour ce retour magnifique des Petits Chanteurs à la Croix de Bois.

RCF ( voir fréquences sur le site de RCF) diffusion aussi par internet par satellite.

Exceptionnel, Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois sur RCF
Exceptionnel, Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois sur RCF

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Voici une extrait du panneau central. L'oeuvre est un tryptique. Le monde envahi par les démons est en proie au chaos. Il faut observer ces bizarreries...elles ont un sens à décrypter.
Ce tableau a quelque chose de surréaliste ! Il évoque la fin des temps et le jugement suprême. Les hommes se livrent à leurs vices ...et beaucoup seront emportés en enfer
!

Le jugement dernier (version Bruges) par J. Bosch

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Exposition exceptionnelle au musée du Nord Brabant à Bois le Duc ( Hollande) pour le 500° anniversaire de la mort de Jérôme Bosch qui vécut dans cette ville. Certainement le plus grand peintre de la fin du Moyen Age. Une peinture entre terre et ciel pour évoquer la lutte du bien et du mal, de l'enfer et du ciel. Une peinture parfois difficile à déchiffrer avec de nombreux symboles.

La Légende dorée raconte comment ce géant devient passeur. Sûr de sa force, il souhaite servir le personnage le plus puissant, un roi. Voyant que celui-ci craint le diable, il se met à son service. Il apprend que le diable craint le Christ. Il cherche à se mettre au service de ce dernier. Un ermite lui conseille de devenir passeur. Une nuit, il hisse sur ses épaules l'enfant Jésus et commence la traversée. L'enfant devient de plus en plus lourd : il explique à Christophe qu'il porte « les pêchés de la terre entière ». Il promet au géant que s'il plante son bâton dans le sol, le lendemain il porterait des fleurs et des fruits.

Ce résumé contient les signes et symboles représentatifs de la légende : un roi, le diable, l'ermite, l'enfant et « la terre entière », un bâton qui fleurit et que l'on s'attend à retrouver dans la peinture.

Exposition exceptionnelle des oeuvres de J. Bosch

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Hélas, il n'enregistrera pas la suite...les symphonies 7 et 8 de Beethoven puisqu'il avait mis fin à sa carrière le 6 décembre 2015 et qu'il est décédé depuis. Mais nous avons comme un vrai testament les Symphonies 4 et 5. il les avait déjà enregistrées avec the Chamber Orchestra of Europe, il y a 25 ans. Et voilà qu'il avait rêvé de les réenregistrer avec SON orchestre Le Concentus Musicus de Vienne. Il a réalisé la 4° et la 5°. C'est vraiment une version exceptionnelle. Une redécouverte comme nous a habitués Nikolaus Harnoncourt. Ne manquez pas ce CD ! Il va vous révéler Beethoven tel que vous ne l'avez jamais entendu. Une vraie. révélation

Le testament musical de Nikolaus Harnoncourt...

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Critique du film Télérama :

Québec, années 1960. Mère Augustine dirige un pensionnat de jeunes filles, où elle enseigne la musique avec ferveur. Son école est soudain menacée. Peu soutenue par sa hiérarchie, mère Augustine ne se laisse pas faire...

Jusque-là, les bonnes comédies sociales où les héros luttaient, en musique, pour leur devenir étaient anglaises : ouvriers « chippendales » (The Full Monty) ou mineurs en fanfare (Les Virtuoses). On y ajoutera, dorénavant, ces bonnes soeurs québécoises et obstinées. Même si Chopin est moins remuant que Donna Summer, il souffle une belle énergie dans ce film classique à la belle image et aux seconds rôles touchants, comme cette nonne qui pleure de se voir sans voile en son miroir... — G.O.

La passion d'Augustine. Ne manquez pas son film

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Sortie en 2015, sur les écrans du Québec, ce film arrive enfin en France. il est sur les écrans actuellement. NE LE MANQUEZ PAS. C'est si rare un beau film. la réalisatrice est Léa Pool.
Simone Beaulieu, Mère Augustine, une religieuse passionnée et résiliente, dirige avec succès son couvent, spécialisé en musique, aux abords du Richelieu. Un jour, sa soeur lui demande de prendre sa nièce Alice sous son aile pendant un certain temps. La jeune fille, un peu rebelle, est une pianiste hors pair et rappelle à Augustine un passé qu'elle s'efforçait d'oublier. Un jour, les Soeurs apprennent que le gouvernement du Québec instaure un système d'éducation publique. Elles comprennent dès lors que l'avenir de leur école est menacé, et avec elle celle de toute une génération d'institutions aux vocations religieus
es.

L'école est un haut lieu musical qui rafle tous les grands prix de piano de la région. Il y résonne un flot de gammes, d'arpèges, de valses de Chopin et d'Inventions de Bach.

la musique au service de l'éducation.

la musique au service de l'éducation.

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Le tableau représente, à gauche et à droite, deux éléphants, aux longues et fines pattes, faisant face à face. Au-dessus de chaque éléphant, flotte un obélisque. En arrière plan, le ciel, qui occupe une très grande partie du tableau, est de couleur rouge, orange et jaune en bas, pouvant montrer le coucher du soleil. En bas du tableau, on voit dans ce paysage désertiques, deux personnages suggérant leurs tailles minuscules par rapport à celle des éléphants. Le personnage de droite se dirige en courant vers celui de gauche. Dali a eu connaissance de la sculpture de Bernini : l'éléphant de la place Minerve à Rome

Symbole Dalinien de l'éléphant :

Les éléphants daliniens sont habituellement représentés avec les longues pattes du désir invisible, à plusieurs rotules, portant sur leur dos l'obélisque symbole de puissance et de domination. Le poids supporté par les pattes frêles de l'animal évoque l'apesanteur.

Les éléphants (1948)  de Salvador Dali
Les éléphants (1948)  de Salvador Dali Les éléphants (1948)  de Salvador Dali

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Le Canapé Boca (bouche en catalan) est une œuvre d’art faite en 1936 par Salvador Dali. Salvador Dalí admirait les formes voluptueuses et provocatrices que possédait l'actrice américaine Mae West. À la base, ces lèvres géantes sont faites en mousse de polyuréthane expansé à densité variable.

  Le Canapé Boca par Salvador Dalí.

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Grande exposition sur l'oeuvre de Dali dans la gare Calatrava de Lège Guillemins.

Plutôt qu'une découverte de l’œuvre de Dali, cette exposition est un voyage dans l'univers surréaliste de l'artiste. La porte d'entrée c'est l'enfance de Dali,
Lorsque le petit Salvador découvre qu'il a eu un frère, mort neuf mois avant sa naissance. "Ce frère portait le même nom que lui". "Le jour où ses parents l'ont emmené sur la tombe, ça a été un choc incroyable de voir son propre nom sur une tombe
."

Un choc qui expliquerait certaines de ses obsessions.

Voici sa tome et celle de sons frère décédé avant sa naissance, mais qui porte le même prénom !

la tombe de deux frères Dali au même prénom Salavdor  !

la tombe de deux frères Dali au même prénom Salavdor !

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Dans la gare Calatrava de Liège-Guillemins, JFD et Christiane BourryDans la gare Calatrava de Liège-Guillemins, JFD et Christiane Bourry

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Merveilleuse gare de Liège, véritable prouesse technique, sorte de grande cathédrale moderne construite par l'architecte espagnol Santiago Calatrava Valls qui a déjà réalisé les gares de Zurich, Lisbonne et Lyon St Exupéry., elle fut inaugurée le 18 septembre 2009 en présence du prince Philippe.

La gare de Liège Guillemins : architecte Calatrava

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Pour ceux qui ne sont pas de Lyon ou la région ("Tout le monde peut pas être de Lyon, y'en faut ben d'ailleurs" ! plaisante sagesse lyonnaise). Veritables quenelles lyonnaises au brochet sauce beure d'écrevisse. Une peu délicat à préparer pour bien les faire gonfler....ll faut un bon coup de main.

Les Vrais quenelles lyonnaises...

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Extraordinaire film de Emmanuel Bourdieu sur un sujet difficile . Louis Feddinand Destouches plus connu sous le nom de Louis Ferdinand Céline ( une prénom de sa mère) est un des plus grands écrivains français du XX° siècle ( Il est né en 1894 et mort en 1961)... et pourtant il est presque ignoré du fait de son antisémitisme. Le film reprend un épisode où un écrivain juif américain (Milton Hindus) prend contact avec lui (il est exilé au Danemark) pour le défendre et le faire réhabiliter....Mais très difficile, car Céline a un caractère très difficile et tient encore des propos souvent contradictoires au point que le jeune homme finit par se décourager.

On est plein théatre classique avec la règle des trois unités : lieu ( la maison de Céline), temps ( quelques jours de la visite ), action ( rencontre Hindus et Céline)).

Jeu extraordinaire de Denis Lavant. A voir absolument...mais il passe très peu de temps !

Film "Louis-Ferdinand Céline",

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Belle réussite pour cette création à l'opéra de Lyon 2016.

Benjamin, dernière nuit se déroule au moment où Walter Benjamin est sur le point de fuir l’Europe, avec l’espoir de se rendre aux États-Unis via l’Espagne. Il se suicide… À travers cet exilé arrivé en France en 1933, c’est aussi l’histoire de l’exil politique et de l’antisémitisme.
Après une forte dose de morphine, il revoit en rêve ses meilleures rencontres (Gide, Brecht...), prétexte à des scènes successives de style différent mais avec une belle unité musicale. Un GRAND spectacle.

texte de Régis Debray

musique de Michel Tabachnik


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp

Le point commun, nous sommes tous nés en Mars. En tout , nous avons 376 ans !! Pas mal ...

repas sympathique, Soeur Janine, Michel Legulllette, Jacques Guillot, Georges Forest et JFD.

Avec quelques bons vins et un Rhum exceptionnel, cadeau de mon filleul Christophe de La Réunion.

Traditionnel anniversaire Mars 2016Traditionnel anniversaire Mars 2016

Lire la suite

Articles récents

Hébergé par Overblog