Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jean François Duchamp

Ce blog vous fait partager mes goûts et mes découvertes artistiques, musicales, humaines et spirituelles.

Articles avec #visite jfd-mcc catégorie

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Né en 1929 à Berlin, ce grand chef  fait ses débuts comme violoncelliste dans l'Orchestre Symphonique de Vienne. En 1953, il fonde le " Concentus Musicus", premier orchestre permanent d'instruments anciens. Il va alors s'attacher à faire revivre la musique ancienne avec un postulat de départ : chaque période de l'histoire de la musique a eu les instruments adaptés aux oeuvres de sa période, même si les instruments vont évoluer. Il va entreprendre dans les années 70 la réalisation  de l'intégrale des Cantates de Bach ( avec Gustav Leonhardt). Et pour cela il  utillisera des choeurs et des solistes garçons (sauf dans la Cantate BWV 51)  comme à l'époque de Bach !  Même si techniquement, on pourrait admettre qu'il y a de  très rares faiblesses (c'est normal avec des enfants), il faut reconnaître que c'est, de loin,  la plus émouvante interprétation. Et qui ne vieillit pas !!!
Nikiolaus Harnoncourt vient de fêter ses 80 ans le 6 décembre dernier. Il ne finira pas de surprendre les puristes (ou les autres d'ailleurs ! )qui croyaient qu'il était seulement capable de faire de la musique ancienne. Cet été au festival de Styrie
 ( Autriche), il vient de diriger Porgy and Bess de Gershwin !!!
Mais en plus d'être chef d'orchestre, c'est un penseur. Il vient de conscrer une des ses dernières conférences au "pouvoir de la musique". Voici deux extraits :
"L'art est bien ce baiser divin qui a extrait l'homme de la création et lui a véritablement donné naissance"
"L'atrt n'est pas un agréable supplément. Il est el cordon ombilical qui nous relie au divin. Il est le garant de notre humanité. Mais seulement dans la mesure où il est au centre de notre vie.
JFD 2003
Grâce à la famille de Robert Hillebrand, j'ai eu l'occasion de l'entendre plusieurs fois en concert à Salzbourg, en particulier dans des programmes Mozart. Mais surtout dans le cadre du  prestigieux festival de Salzbourg en 2003 j'ai pu voir une magnifique interprétation de la "Clémence de Titus" de Mozart. Avec l'aide de Robert Hillebrand, j'ai pu échanger quelques mots avec lui :  un moment magique (voir photo) avec un chef, mais surtout un homme exceptionnel.

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
J'ai connu Francis en 1986 à la Primatiale de Lyon. A la fin de la messe de la Toussaint, il invite la Maîtrise à venir chanter aux USA, ce qui se produira en Juillet 1989. A partir de ce voyage, nous irons 6 fois aux USA ! Merci Francis !
Depuis nous sommes devenus amis, et il ne se passe pas une année sans que Francis fasse étape à Lyon.
Au départ organiste et maître de chapelle à l' Eglise St James d' Albany (capitale de l' Etat de New York), il quittera cette église au départ du Père Sidoti. Puis il visite de nombreux monastères et se convertit dans l'église orthodoxe. Rapidement, il deviendra diacre, puis prêtre...et le 15 Août dernier moine sous le nom de GREGORY ( en référence à Grégoire le Grand).
Tous nos voeux en belle occasion.

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Dimanche 16 Août 2009, nous étions réunis à Paris au 39 , rue Notre Dame des Champs pour fêter les 100 ans d'Anne Marie Masse. Elle est né le 21 Juillet 1909 !!! Qui ne connaît Anne-Marie, après avoir étudié la musique au Conservatoire de Toulouse, elle a enseigné toute sa vie...la musique pour chanter la louange de Dieu, dans sa communauté, mais aussi au dehors. Responsable pendant de nombreuses années de l'APEMEC (Association des Professeurs d'Education Musicale de l'Enseignement Catholique), elle a oeuvré pour pratiquer une pédagogie active dans cet enseignement traditionnel. Nous nous sommes connus lors des réunions de cette association et lors de stages à Passsy Buzenval et Strasbourg. Tout le monde se rappelle la joie de vivre d'Anne Marie pourtant handicapée par une vue faible, mais pleine d'énergie, faisant parfois "la police" auprès des jeunes filles préférant le "Calva" de M. Duval-Destin aux règles d'harmonie. Il est décédé la semaine dernière à quelques jours de ces 100 ans ! Dommage...
Le secret de la longévité d'Anne-Marie : la joie de vivre et la louange de Dieu. Lors de la célébration eucharistique, elle a encore chanté en soliste un chant de sa composition et dirigé l'assemblée !  AD MULTOS ANOS.
Quelques photos : Anne-Marie et le groupe des anciens de l' APEMEC : Soeur Janine Bonnot, André Lamblin, Xavier Janot et JFD. Que de souvenirs à raconter !!!

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Chers Ami(e)s,

Il y a QUATRE pages de photos (rubrique "Annecy fait son Carnaval 2-3-4 et 5")  à droite sur votre page. Allez les voir, vous ne serez pas déçus !

j'espère que vous avvez apprécié ces belles photos que j'ai réalisés aujourd'hui à votre intention.  En effet qu'est ce qu'une photo, si elle n'est pas partagée ! Ces masques sont merveilleux. mais ils demandent beaucoup de temps, de travail et d'argent.  Certains dépassent les 4 000 Euros !!!. C'est pourquoi beaucoup les réalisent eux-mêmes... avec comme seul objectif de se faire apprécier du public gratuitement !  Merci pour cette générosité à la portée de toutes les bourses ! A l'heure où tout se paie, il existe encore des gens passionnés. On aime se montrer humblement  pour la joie de autres puisque l'on ne connait pas les personnes. Certains masques viennent de France, d'Allemagne, de Suisse, d'Italie...et même d'Annecy. Certaines rumeurs ont dit que l'an passé, le Maire d'Annecy, M. Jean-Luc RIGAUT, et sa femme, faisaient partie du défilé !!! C'est vous dire !

Mais MYSTERE ET SILENCE sont les deux règles absolues !!! 

Un très grand merci à L'ARIA pour ce 13 ° Carnaval Vénitien. Un moment de grâce, de bonheur, d'élégance et d'émerveillement.
Et cette année; le lycée Someiller était de la partie avec sa classe de couture ( pour devenir habilleuses ou costumières duspectacle vivant). "C'est comme si on défilait sur la Croisette" disait une des élèves"...! Mais cela a un avantage énorme, se mettre dans la peau de celui qui porte ensuite le costume.  Et donc de voir les limites de l'imagination...

 JFD/MCC

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
En temps de crise, il faut réduire la voilure. Pourquoi aller si loin...( à Venise), quand on a tout près de chez soi un Carnaval vénitien magnifique...à Annecy, la Venise des Alpes !!!
j'entendais une personne : "Pourquoi aller à Venise, c'est plus beau ici !!!"
300 Masques se sont rassemblés dans cette magnifique ville haut-savoyarde pour défiler et se montrer du 6 au 8 Mars 2009.  Mais attention, que l'on ne s'y trompe pas, "on ne se déguise pas  au carnaval vénitien, on se costume" ( Françoise Allard, présidente de l' Aria, association organisatrice de cette magnifique fête.
Pas de déguisements grotesques
Pas de musique, même classique !
Tout est secret ( on ne doit pas voir un cm2 de la tête au pied !)
le visage est caché par un masque, sans expression, énigmatique
le porteur du costume est silencieux. J'en ai entendu un qui parlait avec une oreille sous son masque !!! Il faudra être plus rigoureux !
Enfin le masque dolit se déplacer avec lenteur et dignité.
Alors regardez ces photos et appréciez !!!
Dans ce monde si dur et si violent, il existe encore des havres de beauté et d'émerveillement. Soyez à l'oeil !!!
JFD/MCC

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Mardi 6 Janvier 2008, l' Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts  avait un un nouveau président, en la personne de Michel Le Guern qui succédait à Jean-Pierre Hanno Neidhardt, chirurgien des Hôpitaux et professeur  émérite.
Michel Le Guern est le papa de François qui a passé près d'une dizaine d'années à la Maîtrise. Il est un grand spécialiste de la langue française. Par ailleurs, il vient de publier une nouvelle édition des "Pensées" de Pascal dans la collection "La Pléiade". Dans son discours  de prise de fonction, il a insisté sur l'importance de la langue française comme moyen d'expression de la pensée bien plus précis que d'autres langues, en particulier anglaise.
Merci à M. Neidhardt dont l'humour n'avait d'égal que la culture, c'est à dire immense.
 Et bienvenue à Michel el Guern !
CI desous, Michel Le Guern à gauche et J.P. Hanno Neidhard, à droite

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC

Vient de sortir un film très original : le Silence avant Bach. Je l'ai vu et l'ai trouvé très intéressant, mais original et un peu difficile. C'est un film d'art et d'essai, autrement dit pas de ceux que l'on voit sur TF1 ou d'autres chaînes du même calibre !

Quelques commentaires :

" Le Silence avant Bach" se place sur le podium des référents du cinéma d'auteur le plus moderne" Conservateur au Moma)

" Une des événenements cultureles de l'année...Il dynamite de l'intérieur le problème des frontières entre l'art et le cinéma" (Cahiers du Cinéma)

"C'est une oeuvre qui file avec grâce sur a piste de Bach sans jamais trancher entre le documentaire, le journal d'étude contemporain et la reconstitution." (Libération)

Inondé de musiques magnifques du grand Bach, on saute constamment de l'époque de Bach ( on le voit à St Thomas et chez lui) à la vie contemporaine (hôtel, transporteurs routiers... !)

Les moments les plus émouvants lorsqu'on voit le choeur de St Thomas, le Cantor actuel,  J. C Biller, les vues de Dresde et de Leipzig et surtout la tombe de Bach à St Thomas.

Le silence avant Bach voudrait peut-être dire qu'il ny avait rien avant lui : il est un tel génie. Il ne faut pas prendre ce commentaire au pied de la lettre. C'est une image.

Comme l'auteur qui a écrit "Si Dieu doit quelque chose à l'homme, c'est bien à Bach qu'il le doit"

A voir pour ceux qui aiment Bach et ceux qui ont vu Leipzig ou Dresde !


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Pourtant que la montagne est belle.... en cet Automme 2008
Et que dire du lac ! Le plus beau...!
Du port de St Jorioz. Au fond la Tournette.

Trois "jeunes " lurons
sur leur joli vélo,
c'est bien peu au fond
perdirent des kilos !

Mais après l'effort,
vient le réconfort

Daniel B. / Bertrand CR/ JFD


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Vendredi 12 Septembre, une sympathique réception marquait le départ à la retraite de Jean-Jacques Dumont.
Bruno Gérentet, fils de Gérentet l'associé de J.J. Dumont, a fait un discours simple mais retraçant bien la vie du "retraitant" depuis ses études, le cabinet "Gérentet-Dumont, et ce qui allait devenir "Galyo". Il a bien fait ressortir la compétence, le travail, le sérieux, parfois l'impatience...de Jean-Jacques Dumont.  Ce dernier a répondu magnifiquement dans un discours (presque sans notes) pour remercier tous ses collaborateurs, entreprises amis...
Pour la maîtrise, on se rappelera qu'il en fut un excellent président de 1989 à 1998.
Ses deux garçons, Frédéric et Jérémie ont été Petits Chanteurs de Lyon, sa fille a chanté dans le Choeur Mixte de la Primatiale.
 C'était l'occasion de revoir un de mes anciens élèves, Sylvain Borde, associé de Galyo, la famille Léry ( M. Léry est directeur d'un VVF en Normandie)...
Nous lui souhaitons une excellente retraite bien méritée. Il aura du temps aussi pour assister aux concerts  des choeurs qu'il ne manquait  d'ailleurs jamais !

Deux photos : Bruno Gérentet, à droite et Jean Jacques Dumont, à gauche, un nombreux public d'amis ..(Martine, sa femme, JFD/MCC)
.
On peut aussi remarquer l'aménagement des locaux (un ancien théatre) de la régie Galyo réalisé de manière originale par l'excellent architecte Michel Morlot ( qui a fait aussi le réaménagement de la Maîtrise, il y a vingt ans !)


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Après la cérémonie du voeu des échevins, il faut restaurer les estomacs affamés et abreuver les gosiers desséchés !
Mais ce fut la panique, le traiteur qui devait apporter le jambon d'Aoste s'est trompé de jour. Il croyait que c'était la semaine prochaine. Heureusement, la Vierge Marie descendue pour la circonstance de sa tour, a demandé à son Fils de faire un miracle comme à Cana.
Quelques discours de M. Durand, président de la Fondation de Fourvière, de M. Gérard Collomb, sénateur Maire de Lyon et du Cardinal Philippe Barbarin ont fait patienter la foule.
Mais qu'est ce que c'est drôle ! Qui a dit qu'à Lyon on était renfermé et triste !!!

Merci à Ferruccio Nuzzo pour la photo

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Lors de la messe du voeu des échevins, le Cardinal bénit la ville avec le Saint Sacrement.
Des coups de canons sont tirés pour marquer l'événement.
Certains mauvaises langues disent qu'ils (les Petits Chanteurs de St Marc) visent la cathédrale et les Petits Chanteurs de Lyon ...!
Ils ne faut pas les écouter... car depuis 1643, il n'ont pas touché la cathédrale, ou alors ils sont vraiment maladroits !!!
Merci à Ferruccio Nuzzo pour la photo.

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
J'aime bien cette photo des Petits Chanteurs de Saint Marc (direction Nicolas Porte, maître de chapelle de la basllique de Fourvière) qui se préparent à chanter la messe du voeu des échevins.
Ils ont chanté avec ferveur, et un soliste faisait l'admiration de tous !
Merci à Ferruccio Nuzzo pour la photo.

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Chaque année, le 8 septembre (date de la nativité de la Vierge) revêt à Lyon une importance particulière. Il est de tradition ce jour-là de voir les élus de la ville renouveler le Vœu des échevins de 1643. Aux 16e et 17e siècles, Lyon était régulièrement ravagé par la peste. C’est pour conjurer ce fléau que les échevins qui géraient alors la ville décidèrent en 1643 de demander à la Vierge sa protection et prononcèrent un vœu resté célèbre
Ainsi en cette année 2008, la tradition perdure.

Merci à Ferruccio Nuzzo pour ces belles photos

Monsieur Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon remet l'écu (ici la médaille de la ville) au Cardinal Barbarin. (2° photo)
Puis le délégué des paroisses remet un cierge.(ci-contre)


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
"Vous permettez, Monsieur,
que j'emprunte votre fille?
Et, bien qu'il me sourie,
moi, je sens qu'il se méfie.
Vous permettez, Monsieur?
Nous promettons d'être sages
comme vous l'étiez à notre âge
juste avant le mariage."

Cette chanson (1964) de Salvatore Adamo (chanteur Belge) semble bien appropriée pour célébrer de mariage de Hélène et Joachim  Bourry le 16 Août à l' Eglise St Pierre et St Paul à Erpent (Belgique).
Christiane Bourry est la directrice des Petits Chanteurs de Belgique qui sont venus à Lyon en juillet, et qui ont reçu la Schola en Avril à Bruxelles. Elle est aussi la présidente des Petits Chanteurs de la Belgique Wallonne.
Ci dessous Christiane, Joachim, as femme Hélène et JFD/MCC lors de la réception à l'Orangerie du Domaine de Ronchinne à Maillen.
Christiane et son fils Joachim qui est maintenant jeune avocat à Bruxelles. Il a fait partie des Petits Chanteurs de Belgique.
Hélène, sa femme,  a assurée la formation musicale des Petits Chanteurs dans l'antenne de Namur.
C'est pourquoi elle a accompagné les Petits Chanteurs au Danemark, et la petite sirène de Copenhaque a fait le reste... Ce n'est donc pas une légende.
Hélène a chanté l"a vie en rose" d'Edith Piaf. rare sont les mariages où l'on peut entendre la mariée chanter pratiquement comme une professionnelle. ce fut un très grand moment de la soirée.
Les voix d'hommes ont chanté lors de la soirée avec le marié ! Aussi un grand moment.
Pendant la célébration, les Petits Chanteurs ont donné la messe en sol de Schubert.
Donc un mariage sous le signe de la musique.
Qu'ils soient heureux "ad multos anos"



 
a

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Mardi 5 août, grâce à de bons amis, j'ai pu assister à la représentation du Faust de Gounod. il faut le dire haut et fort, n'en déplaise à Monsieur Richard Wagner : le Faust est un très grand opéra  et Gounod un maître de la mélodie. Pas un passage  que l'on adopte tout de suite. De plus, quand la mise en scène et la distribution sont éblouissantes, alors on est comblé. Sans parler bien sûr du cadre exceptionnel du théâtre antique d 'Orange.
Inva Mula fut une Marguerite d'une grande finesse. Aucun excès, tout en délicatesse.
René Pape un Méphistophélès d'une grande maturité et d'une grande prestance. Il avait de quoi donner le frisson. Roberto Alagna incarnait un Faut inégal : parfois extraordinaire de présence (au début en vieillard), parfois un peu décevant à la limite de la justesse. Mais la partition est redoutable et dans ce cadre il faut donner de la voix  devant 7 000 spectateurs ! Il s'en est très bien tiré.
Une mention spéciale au Philharmonique de Radio France tout en douceur et précision avec une sonorité digne des plus grands orchestres. Les choeurs nombreux des opéras de région étaient d'une grande présence soulignant avec brio leurs différentes interventions.
La direction de Michel Plasson était excellente, mais aurait gagné parfois à être plus énergique.
Mais le plus surprenant était la scénographie de Nicolas Joel. Ce buffet d'orgue baroque gigantesque était d'un effet extraordinaire, nous ramenant constamment à ce  choix entre Dieu et le diable. Enfin, une mise en scène respectueuse de la partition, originale sans excès
Une très grande production que certains ont certainement vu en direct sur France 2.
Merci le service public !


Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog