Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jean François Duchamp

Ce blog vous fait partager mes goûts et mes découvertes artistiques, musicales, humaines et spirituelles.

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon
Ancienne résidence d'été de l'empereur Pedro II ( d'où son nom, la ville de Pierre !), la ville est située à environ 70 Km de Rio et à 809 m d'altitude, permettant ainsi d'échapper à la chaleur de Rio.
Suivez Gautier tout souriant qui vous invite à la visite.
Attendez un peu, il cherche dans sa mémoire ce qu'il va dire  !!!

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon
"Il faut cultiver notre jardin" : cette conclusion de Candide de Voltaire est le titre d'articles et photos que je vous propose. Cette formule doit beaucoup  aux préoccupations du jardinier qui vient d'acheter Ferney, mais elle a aussi un sens symbolique : loin d'être un repliement sur soi,, le jardin qu'il nous invite à fertiliser, c'est le monde. 
Du 8 au 29 Juillet 2008, la Maîtrise des Petits Chanteurs de Lyon a fait une tournée exceptionnelle au Brésil : nombreux concerts ( vous pouvez en voir des extraits sur You Tube  - Les Petits Chanteurs de Lyon-), accueil très chaleureux - mais aussi des lieux à l'architecture baroque unique.
Au cours de ce  mois d'Août, après avoir vu de nombreuses photos des chanteurs, je vous propose une  ballade culturelle dans le Minas Gerais et l'état de Rio de Janeiro. Alors chaussez vos tennis et en route pour le Brésil !


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
J'ai reçu cette photo ! Intéressante.
mais qui est-ce donc ??? et où ??? et quand ???
Faut-il faire appel à la PJ ?


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Mardi 5 août, grâce à de bons amis, j'ai pu assister à la représentation du Faust de Gounod. il faut le dire haut et fort, n'en déplaise à Monsieur Richard Wagner : le Faust est un très grand opéra  et Gounod un maître de la mélodie. Pas un passage  que l'on adopte tout de suite. De plus, quand la mise en scène et la distribution sont éblouissantes, alors on est comblé. Sans parler bien sûr du cadre exceptionnel du théâtre antique d 'Orange.
Inva Mula fut une Marguerite d'une grande finesse. Aucun excès, tout en délicatesse.
René Pape un Méphistophélès d'une grande maturité et d'une grande prestance. Il avait de quoi donner le frisson. Roberto Alagna incarnait un Faut inégal : parfois extraordinaire de présence (au début en vieillard), parfois un peu décevant à la limite de la justesse. Mais la partition est redoutable et dans ce cadre il faut donner de la voix  devant 7 000 spectateurs ! Il s'en est très bien tiré.
Une mention spéciale au Philharmonique de Radio France tout en douceur et précision avec une sonorité digne des plus grands orchestres. Les choeurs nombreux des opéras de région étaient d'une grande présence soulignant avec brio leurs différentes interventions.
La direction de Michel Plasson était excellente, mais aurait gagné parfois à être plus énergique.
Mais le plus surprenant était la scénographie de Nicolas Joel. Ce buffet d'orgue baroque gigantesque était d'un effet extraordinaire, nous ramenant constamment à ce  choix entre Dieu et le diable. Enfin, une mise en scène respectueuse de la partition, originale sans excès
Une très grande production que certains ont certainement vu en direct sur France 2.
Merci le service public !


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Cette fresque montre Saint François Xavier prêchant aux infidèles du haut d'un balcon qui épouse  la forme de l'abside. Elle est due à un jeune jésuite originaire de Trente, Andrea Pozzo. Si vous êtes curieux, allez à l'Eglise Saint Ignace à Rome, et vous verrez son chef d'oeuvre sur nef de l'Eglise. Véritable prouesse technique, il fait ici à Mondovi ses premiers essais et ses premiers calculs de trompe l'oeil.
On se croirait au théâtre : le Saint va enjamber le balcon ainsi qu'un personnage à droite qui, lui, a déjà passé une jambe !
L'art baroque nous donne un mouvement impressionnant cherchant à nous déstabiliser, à nous inquiéter.
Il faut être convaincant pour ramener les infidèles à l' Eglise. Certains prêchent avec la parole, d'autres ont pour bagage la peinture.
Merci à Marco, le restaurateur, qui m'a permis de confronter la réalité avec l'illusion.
Une expérience que je vous souhaite !!!
Petit détail amusant : des lunettes sur les colonnes de faux marbre  rouge moucheté de blanc !


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Visite JFD-MCC
Il y a longtemps que je voulais voir cette église pratiquement pas mentionnée dans les guides ! Elle se trouve sur une colline entre Turin et Gênes dans la petite bourgade de Mondovi. Cette église, au départ jésuite, s'appelle maintenant l'église de la Mission. 
Elle renferme les premiers essais en trompe l'oeil que j'ai  pu vérifier d'une façon unique.
Je venais de faire 200 Km pour voir cette fresque unique et je me désolais sur la place parce que l'église était fermée. Tous les amateurs d'art ont rencontré ce problème en Italie : "Chiuso per restauro" !!! Les gens, pris de pitié, me dirent "on va vous aider" !
Après quelques instants, arrive un monsieur (Merci mille fois Marco !!!) avec les clefs et non seulement, j'ai pu  voir d'en bas l'église en cours de restauration avec le restaurateur, mais j'ai pu, chose unique, gravir les sept échelles au-dessus de l'autel pour admirer la fresque de près.
Regardez la photo d'en bas. Les colonnes sont droites. Voyez ensuite de près, elles sont courbes ! un trompe l'oeil merveilleux.
Voyez la tête du personnage ( on pense que c'est Michel Ange) de loin, puis de près.
Troublant, n'est ce pas ?


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon
Ce qu'il a toujours voulu faire !
Et qu'il n' a jamais osé faire.
Et bien, il l' a fait...
Et pourtant c'était interdit.
Chut, on ne dira rien pour cette fois, mais qu'il ne recommence pas ce petit Dominic !
A force d'écrire des chansons d'enfants, ne redeviendrait-il pas un enfant ???


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon
Vincent et Daniel en grande conférence.
Il n'y a pas de temps à perdre. Des concerts approchent.
dame "Guso" ( les connaisseurs savent de quoi il s'agit !) commence à rôder et elle aura du travail. 
Pour plus d'infos demander à Daniel.



Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon
Des musiciens , Nicolas et Dominic, réfléchissent sur l'art montagnard !
La beauté du site d'égal que la beauté de la musique !


Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon
Thomas, d'un geste ample, à la hauteur du lieu, anime l'assemblée.

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon
Un bonne équipe assurait l'encadrement : François et Brigitte, Clothilde, mais aussi Cécile et Nicolas. Au programme : de la musique et des ballades !

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon
Le choeur préparatoire des  Petits Chanteurs de Lyon a donné son traditionnel concert lors de son stage à Lanslevillard.  La magnifique église baroque était comble. C'était le 3° après Termignon et Bessans. Un bon moment musical

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon
Comme c'est touchant, l'aîné des Clerc-Renaud, Thomas et son petit frère, le dernier Louis. ! Qu'est ce qui vous frappe comme différence ???

Lire la suite

Publié le par Jean François Duchamp
Publié dans : #Maîtrise Petits Chanteurs de Lyon
Nous avions la chance d'avoir Bertrand Clerc-Renaud et Pascale (parents de Thomas et Louis - Tom' et Lou-lou pour les intimes !). Ils nous ont bien aidés comme interprètes de la langue brésilienne, ayant vécu plusieurs années au Brésil.
En effet, si les Brésiliens aiment la France, ils ne parlent pratiquement aucune langue étrangère !
Le président Jean Piron et son épouse Claudine nous avaient rejoins pour quelques jours.
ici une pause familiale pour la photo au sommet du Corcovado. En fond la baie de Rio avec son célèbre pain de sucre.


Lire la suite

<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog